Rien n’arrête les éco-délinquants !

Version PDF de l’article

Mars 2021

Témoignage d’un bénévole.

Comme je m’intéresse au photovoltaïque, je reçois très régulièrement des articles publicitaires « ciblées » de la part de Facebook sur ce sujet. Malheureusement, la très grande majorité de ces publicités est mensongère et je les signale en tant que telles à la modération Facebook.

Alors même que je fais des signalements quasi systématiques, je continue cependant à en recevoir plusieurs par jour. C’est dire si j’en ai vu de toutes sortes, plus ou moins sophistiquées, plus ou moins éhontément mensongères, avec ou sans devis ou formulaires d’éligibilité à de pseudo promotions ou campagnes d’aides, avec de beaux schémas, de belles photos…

Plus rien ne pouvait m’étonner, me disais-je. Mais c’était sans compter sur l’incroyable culot et/ou la bêtise d’un nième acteur.

J’ai donc reçu dans mon fil d’actualité une alléchante publicité de la part d’un énigmatique « Devis Chrono » qui entre autres choses me promet de « dire adieux aux factures d’électricité exorbitantes » avec un grain « Jusqu’à 70% sur mes factures d’électricité » tout ça car « Le gouvernement se met au vert ». Jusqu’à là, rien de bien nouveau ni de méchant là-dedans, on en voit passer des milliers comme ça.

Si on veut « En savoir plus » on arrive sur un classique formulaire où on vous demande de laissez nom, adresse et numéro de téléphone mais aussi si vous habitez plutôt une maison individuelle et si vous ne seriez pas retraité. C’est comme ça que tout commence en général.

La suite, si vous ne la connaissez pas, est là suivante: un « conseiller » va vous rappeler dans quelques jours et faire tout ce qu’il peut pour obtenir de votre part un rendez-vous chez vous afin, vous dira-t-il, de bien analyser votre situation et de vous proposer une solution adaptée, tout ça gratuitement et avec le sourire bien entendu.

La suite de cette suite, si vous ne la connaissez pas non plus, se déroule en général comme suit: le conseiller qui passera le pas de votre porte ne repartira pas sans vous avoir faire signer au choix : un « vrai » bon de commande, un bon de commande déguisé en devis et tout autre moyen de vous faire vous engager pour acheter une prestation, au prix fort, sans que vous puissiez vous rétracter… et même si cela doit durer des heures : les techniques de vente forcée qui sont utilisées misent en particulier sur l’épuisement de l’interlocuteur.

Mais revenons à nos amis de « Devis Chrono »… Là où ils ont été incroyables c’est dans l’illustration de leur publicité.

Ils ont choisi en effet de nous montrer des panneaux solaires accompagnés d’un client souriant d’avoir fait une bonne affaire.

Le problème, déjà, c’est que cette image ne leur appartient pas. Si ça n’était que cela, rien d’extraordinaire encore… mais il se trouve que la photographie a été extraite et copiée d’un article de journal où était interviewé devinez qui… notre délégué général et trésorier de l’association numéro 1 de défense des petits producteurs d’électricité photovoltaïque, à savoir le GPPEP !

L’article source de l’image est d’ailleurs toujours en ligne :

https://www.lalsace.fr/actualite/2015/04/18/le-solaire-a-l-heure-de-l-autoconsommation

Encore plus fort, sur cette image, et donc celle de la publicité qui l’a honteusement volée, Roger, notre délégué général, arbore un superbe pull où on distingue très clairement le logo du GPPEP !

Résumons nous: cette enseigne aux messages douteux, qui au passage ne divulgue absolument pas son nom, fait une campagne de publicité grand public sur Facebook en utilisant une image volée à une association de défense de consommateur qu’on arrive parfaitement à reconnaître et qui du coup cautionnerait cette entreprise ! C’est pour le moins trompeur et sacrément tordu !

Alors soit c’est de la provocation et là, c’est très réussi, soit, c’est plutôt mon avis, c’est de la bêtise couplée à de l’incompétence, mais dans les deux cas c’est illégal et parfaitement condamnable.

Le GPPEP ne manquera pas d’attaquer en justice la société qui est derrière cette campagne et qui semble se moquer de la loi comme elle doit se moquer de ses clients.

A suivre…

Version PDF de l’article